Nos 5 règles et conseils pour choisir votre nom de domaine

Pour la très grande partie des projets et Start-up que nous prenons en charge, le choix du nom de domaine fait partie de l’équation. Si chaque cas est particulier, certaines règles de bonne conduite sont à prendre en compte pour le choix de votre nom de domaine.

Mais avant de lire nos conseils, nous vous recommandons chaudement de préparer une liste de noms de domaine potentiels. Pour l'obtenir, il peut être utile d'identifier des termes ou expressions qui décrivent au mieux votre proposition de valeur et votre secteur d'activité. Une fois votre liste écrite, vous pouvez commencer à associer les mots ou à ajouter des préfixes et suffixes pour créer de bonnes idées de noms de domaine.

Maintenant que vous avez votre première liste de noms de domaine, il est temps de la confronter à nos conseils.

1. Il doit être court 

C'est probablement un des critères les plus importants. Choisir un nom de domaine court présente de nombreux avantages :

  • les noms courts sont faciles à saisir sur tous les périphériques (ordinateur, tablette et smartphone),

  • les noms de domaine courts sont lus et saisis plus vite,

  • ils se mémorisent plus facilement,

  • Ils permettent de réserver des caractères pour nommer vos pages. Par exemple, un article d'un blog de cuisine pourra comporter le nom complet de la recette et rester lisible (exemple: cuisto.com/ma-meilleur-recette-de-lasagnes-a-la-bolognaise). Cela sera très utile pour optimiser votre référencement auprès des moteurs de recherche.

Dans certains cas il peut être utile de déroger à cette règle. Cela est notamment possible si la valeur sémantique de votre nom de domaine est forte. A titre d'exemple, il est aisé de savoir quelle est la proposition de valeur de vendezvotrevoiture.fr.

2. Il doit être facile à comprendre et à taper

Vous risquer de perdre une partie de votre image de marque en retenant un nom de domaine difficile à comprendre et à taper. 

Prenez quelques bons réflexes :

  • choisir un nom à forte valeur sémantique vous permettra d'être aisément compris (exemple : monavocat, pascher, stoptabac, meteo sont des noms de domaine dont on comprend la promesse et qui s'écrivent aisément),

  • utiliser les orthographes phonétiques usuelles (exemple : Zip ne s'écrirait pas Zyp, le site lylee risque d'être orthographié lili par bon nombre de consommateurs),

Rejeter les tirets et les chiffres dont l'interprétation orthographique est hasardeuse.

Une bonne méthode pour tester la simplicité de votre nom de domaine est de vérifier que tout le monde saura l'écrire sans que vous ayez à le répéter plusieurs fois. Pour cela faites un test simple : demander à vos proches d'écouter l'adresse de votre site internet lorsque vous le prononcez, puis de le retranscrire. 

3. Assurez-vous que le nom soit facile à mémoriser

Pour maximiser vos chances de profiter du bouche-à-oreille afin d'augmenter votre trafic entrant, assurez-vous que votre nom de domaine soit facile à mémoriser. Personne ne veut être le site formidable vendant le produit révolutionnaire dont personne ne se rappelle le nom.

Là encore vos proches - déjà mobilisés lors de notre précédent conseil - peuvent être très utiles. Un test simple consiste à leur demander le nom de votre site deux semaines après leur avoir communiqué. S'ils s'en rappellent : Bravo ! Vous avez probablement trouvé un bon nom de domaine.

4. Choisissez votre extension de nom de domaine .com, .fr

Votre cœur balance entre .com et .fr ? Pour vous aider à trancher voici quelques informations factuelles :

  • L'extension .com est la grande référence du web avec 75% des domaines enregistrés,

  • Les extensions nationales (.fr pour la France, .be pour la Belgique) sont de plus en plus plébiscitées pour les sociétés à envergure nationale pour des raisons de référencement naturel (Google prend en compte les critères géographiques dans ses résultats),

  • l'extension nationale peut être un choix marketing en fonction de l'identité de votre marque (exemple : choisiriez-vous leslipfrancais.com ou leslipfrancais.fr ? )

 Et les autres extensions ? de nombreuses extensions thématiques ont vu le jour ces dernières années .io, .digital, .cafe. Ce choix peut être parfois judicieux s'il est en cohérence avec votre marque, mais peut repousser certains internautes qui sont habitués aux extensions plus classiques.

5. Enregistrez plusieurs extensions et variantes de votre nom de domaine

Peu importe l'extension choisie, il est important d'enregistrer également votre nom de domaine avec les extensions les plus courantes. Pourquoi ? En achetant plusieurs extensions, vous vous prémunissez du risque que quelqu’un d’autre utilise le même nom de domaine que vous ! Par exemple, si vous n'avez réservé que l'extension .fr de votre site cuisto.fr, rien n'empêche un concurrent de créer le site www.cuisto.com.

En bref, plus vous avez d’extensions, plus votre nom de domaine est protégé. A vous d’estimer le risque...

De même, si votre nom de domaine est un groupe de mot sémantique comme vraimentpascher, il peut être utile de réserver également le nom de domaine vraiment-pas-cher pour vous mettre à l’abri d’éventuelles tentatives d’usurpation de votre marque.

Vous avez désormais toutes les clés pour trouver un nom qui vous correspondra !

Nos 5 règles et conseils pour choisir votre nom de domaine
Administrator
5 décembre, 2019
Share this post